Description de la belle dame

Cette espèce de papillon a pour nom latin Vanessa cardui  ou Cinthia cardui (Linnaeus, 1758) appartenant à la famille des Nymphalinae. On le nomme aussi Vanesse des chardons. En anglais: painted lady (femme peinte).

Il mesure 5-7 cm et reconnaissable à ces ailes postérieures et antérieures totalement différentes. On remarque sur ses ailes postérieures la présence d’ocelles au nombre de quatre ou cinq. Comme tous les insectes, ils ont 6 pattes mais celles de devant sont rudimentaires et repliées le long de la tête. Les autres paires (médianes et postérieures) servent à la marche.

Vue externe (4 ocelles bien visibles)

Vue interne des ailes d’une femelle

Différentiation sexuelle (3 méthodes)

  1. En général les femelles sont de taille plus grande;
  2. Les mâles ont des abdomens plus droits alors que les femelles en ont un plus rebondi et arrondi;
  3. Une autre méthode qui n’est pas facile et réservée aux amateurs avertis! Petit rappel: les papillons ont 3 paires de pattes (antérieures, médianes et postérieures). Chez les papillons comme chez l’homme, les pattes  sont composées de 3 parties: le fémur qui est relié au thorax, le tibia et le tarse (l’équivalent du pied). Chez le mâle de la belle dame, sur les pattes antérieures (celles de devant, atrophiées et près de la tête), le tarse ne compte que 2 articulations et muni d’un genre de brosse alors que chez la femelle on en compte 4 avec des soies très courtes.

Ce papillon peut vivre plus d’un an  comme le paon du jour mais ne peut guère résister à des périodes froides. Pour cela, il a adopté une stratégie de migration.

Habitat et répartition

L’aire de répartition de la belle dame est très vaste car c’est un papillon migrateur pouvant effectuer des trajets de plus de 4000 km partant de l’Europe de l’Ouest vers l’Afrique sub-saharienne (du Sénégal à l’Ethiopie) ou il passera l’hiver, se reproduira et fera le trajet en sens inverse au printemps traversant le Sahara et la Méditerranée. (voir la carte de migration)

On ne le trouve en France que d’Avril à Octobre. Au sud de l’Espagne et du Portugual, en Afrique du Nord, quelques individus peuvent y passer l’hiver.

L’incroyable migration de la belle dame en vidéo (en anglais)

Elevage

La belle dame est le papillon le plus élevé dans le monde pour:

  • sa facilité de reproduction en captivité
  • son aptitude à se nourrir tout seul sur des nourrissoirs avec de la nourriture artificielle.
  • sa beauté naturelle gardant ses ailes ouvertes
  • sa durée de vie exceptionnelle
  • le nombre de générations qu’il peut engendrer en une saison
  • la facilité de croissance de la chenille grâce à la nourriture artificielle

Sa reproduction a une échelle commerciale est pratiquée par quelques éleveurs qui proposent des papillons vivants pour effectuer des lâchers lors de cérémonies comme les mariages. Il est aussi vendu sous forme de « kit d’élevage » pour les classes de maternelle. Les enfants pourront observer la croissance de la chenille mues après mues puis sa transformation en chrysalide et enfin voir éclore un papillon, l’observer puis le relâcher dans la nature.

C’est un papillon idéal pour tout amateur qui souhaiterait débuter la reproduction en captivité.

Plante hôte

Une plante hôte est une plante qui pousse à l’état naturellement sauvage où le papillon viendra y déposer ses œufs en vue du développement des chenilles.

La rose trémière, la mauve, le lavatère, l’ortie (Urtica), le chardon, la bardane, la centaurée et l’armoise sont parmi ses plantes de prédilection. C’est un des rares papillons a pouvoir déposer ses oeufs sur une centaine de variétés

L’accouplement des belle dame en élevage

Le mâle (plus petit) courtise la femelle en tournant autour. SI celle-ci ne bouge pas, il s’accoupleront pendant au moins une heure. En élevage, ceci a lieu en fin d’après-midi.

La ponte

Les œufs sont déposés principalement au revers des feuilles. Ils sont éparpillés de façon régulière. Une femelle pond de 5 à 7 jours après l’émergence. Tout au long de sa vie, elle peut pondre environ 500 œufs. Elle en pond une cinquantaine à la fois.

Œufs de belle dame d’élevage sur une feuille de rose trémière.

En détail

Leur forme rappelle celle des cannelés (pâtisserie de Bordeaux) et même celle des flans au caramel. Ils sont de couleur bleu presque turquoise et caractérisés par 14 à 19 traits longitudinaux blancs.

Lorsqu’ils sont fécondés, il changent de couleur au bout de 3 à 5 jours.

On aperçoit alors la petite chenille par transparence. Elle éclot de 5 à 8 jours après la ponte suivant la température ambiante.

La naissance de la chenille en vidéo

La chenille

A la naissance, elle mesure 2 millimètres et possède une grosse tête noire. Sa première nourriture est l’enveloppe de son œuf.

En seconde semaine, la chenille a déjà mué et mesure un centimètre.

On distingue une barre longitudinale de couleur crème et trois rangées de points jaune au milieu du corps.

Elle se nourrit des plantes appartenant à la famille des malvacées et aussi asteracées (chardon)

Ici, une chenille de belle dame consommant une mauve.

Comme toutes les chenilles elle a différents stades de développement avec des mues successives.

Ici, on remarque le reste d’une mue desséchée..

La chenille se confectionne un cocon où elle y restera à l’abri. Elle en sort pour aller s’alimenter puis pour se métamorphoser en chrysalide.

Elle sait tisser une soie de protection.

Son cycle de développement dure une trentaine de jours .

Elle se suspend tête en bas avant la transformation.

Une fois suspendue, la chenille se transforme.

La chrysalide est formée et évoluera en papillon en quinze jours.

Problèmes rencontrés en élevage

Même si l’élevage de la chenille de la belle dame est un des plus facile, il n’est pas rare d’avoir des taux de mortalité élevés si les conditions ne sont pas adéquates.

Voici quelques cas:

  • La diarrhée est une cause hélas fréquente lorsque la nourriture est trop humide (récolte de feuilles par temps de pluie) et aussi lorsque le milieu d’élevage est trop humide. Il faut dans ce cas alimenter les chenilles avec des feuilles un peu plus sèches et percer d’avantage de trou sur le couvercle du pot.
  • La déshydratation (les chenilles sèchent puis meurent) lorsque les pots reçoivent trop de soleil direct, lorsque la température dépasse 35°C, lorsque les feuilles qu’elles mangent sont trop sèches.
  • Les parasites sont courants lorsque les feuilles données à manger en contiennent (il faudrait inspecter minutieusement les végétaux). Certains éleveurs les plongent dans de l’eau et quelques gouttes d’eau de javel pendant plusieurs minutes. Lorsque les cages ou pot sont mal fermés, les mouchent viendront pondre directement dans les chenilles.
  • Les protozoaires, virus et champignons lorsque la litière n’est pas propre. Les fèces (excréments) seront retirées le plus souvent possible. On devrait se laver les mains avant toute manipulations.
  • Les pesticides qui sont contenu dans la plante hôte. Assurez-vous de leur donner une alimentation bio.
  • La malnutrition est courante surtout la nuit lorsqu’il n’y a plus rien à manger. Les chenilles de belle dame ont un métabolisme rapide et ne supportent pas de rester affamées. La nourriture ne devrait jamais manquer!

Conseils d’élevage de la belle dame

Avec une hygiène irréprochable, des pots bien fermés (mais non hermétique à l’air), de la nourriture de qualité en abondance, tout devrait bien se passer.
Il est aussi préférable de mettre les chenilles dans plusieurs pots. Si vous avez une infection, elle ne se propagera pas!

En cage, à l’intérieur la température sera maintenue entre 22 et 26°C pour une meilleur longévité des papillons adultes. La température de conservation observée sans damages est de l’ordre de 10°C.

On peut et on devrait vaporiser de l’eau le plus souvent car cela permettra de faire monter l’humidité ambiante. Cela a un autre avantage: dans la nature, il n’est pas rare de voir les papillons s’abreuver de la rosée matinale et même de sucer des cailloux en bord de cours d’eau.

La nourriture naturelle de l’adulte

Le buddléia est comme pour tous les papillons une fleur au parfum irrésistible. La belle dame est un papillon assez opportuniste se nourrissant du nectar de tout ce qu’il trouve même s’il a une préférence pour le trèfle, la luzerne et le chardon (d’où son nom latin cardui).

La nourriture de l’adulte: une alternative.

Les fleurs des plantes ne sont pas toujours disponible suivant la saison, on peut trouver une solution de remplacement. Cette recette pour  nourrir les papillons adultes est facile à fabriquer et se révèle être économique. Cette nourriture de substitution se montre aussi très pratique lorsque l’on élève des dizaines de papillons. Ici, c’est une coupelle avec une mousse que l’on trouve dans les magasins d’aquariophilie. Sa texture très aérée permet au papillon de facilement dérouler sa trompe pour s’alimenter.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre avis compte
[Total: 3 Moyenne: 4.7]