Page en construction (mise à jour en mai 2020)

Description du grand paon de nuit


Photo d’un mâle sauvage.

Cette espèce de papillon a pour nom latin Saturnia pyri (Denis & Schiffermüller, 1775) et Great Peacock Moth en anglais. Il appartient à la famille des Saturniidae tout comme le Bombyx eri

Cette espèce est nocturne. C’est le plus grand papillon d’Europe avec une envergure de plus de 15 cm.

Ses ailes sont brunes parés de motifs en zig-zag. Les bords des ailes sont marginées de blanc et marron crème.

Elles sont ornées de quatre ocelles noires avec des bordures rouges qui ressemblent à des yeux. Elles ressemblent à des plumes paon; d’où son nom. C’est un mécanisme de défense contre les prédateurs nocturnes.

Habitat et répartition

Il a colonisé tout l’Ouest de l’Europe. Il évolue souvent en lisières de forêt constituée d’arbres dont la chenille se nourrit. On peut le rencontrer en moyenne montagne jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Autrefois assez répandu, il est hélas comme beaucoup d’insectes en très forte régression en raison de l’utilisation de phytosanitaires pour l’agriculture, de la destruction de leur habitat, de la pollution lumineuse des villes la nuit et de la pollution ambiante qui empêche le mâle de trouver des femelles. Il a pratiquement disparu de la région parisienne et son statut de conservation est passé à “protégé” par Arrêté du 22 juillet 1993.
Extrait:

Sont interdits en tout temps, sur le territoire de la région Ile-de-France, la destruction ou l’enlèvement des oeufs, des larves et des nymphes, la destruction, la capture, l’enlèvement, la préparation aux fins de collections des insectes suivants ou. qu’ils soient vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, leur mise en vente, leur vente ou leur achat.

Dimorphisme sexuel

Même si le dessin des ailes est identique, le mâle est souvent plus grand que la femelle.

Photo: le mâle en bas et la femelle en haut.

Les femelles ont aussi un abdomen beaucoup plus rebondi puisque déjà chargé d’œufs dès qu’elle naît.

Photo: la femelle à gauche et le mâle à droite.

La plus grosse différence réside dans la forme des antennes.

Antennes du mâle


Elles sont pectinées (en forme de peigne) qui lui permet de récolter les phéromones émises par la femelle. Il peut ainsi la sentir à plusieurs kilomètres.

et de la femelle


Elles sont beaucoup plus fines et élancées.

Cycle de vie

Les papillons émergent  fin Avril à début Mai. Les chenilles sont présentes en Mai-Juin et se transforment en cocons en Juin. Ce stade dure de une à plusieurs années.

🥚=oeuf - 🐛=chenilles - 🥒=chrysalide - 🦋=papillon
MOISFMAMJJASOND
🥚🥚🥚
🐛🐛🐛
🥒🥒🥒🥒🥒🥒🥒🥒🥒🥒🥒🥒
🦋🦋🦋

Plante hôte

La chenille est polyphage se nourrissant de prunellier, aubébine, pêcher, saule, peuplier, amandier, poirier, pommier, frênes…
La liste est loin d’être exhaustive!

En élevage, il est préférable d’apporter plusieurs types de feuilles d’arbres et les laisser choisir. En effet, les papillons sont habités générations après générations à consommer une certaine essence d’arbre.

L’accouplement

Dans la nature, un mâle peut sentir les phéromones d’une femelles à 5 kilomètres.
Pour cela, en élevage, il convient de libérer les mâles à une distance supérieur pour ne garder que les femelles.
Elles seront installées le soir dans une cage grillagée et au petit matin, un mâle sera accroché à elle restant ainsi accouplé pendant au-moins 24 heures.

La ponte et les oeufs

La ponte a lieu la nuit le lendemain ou sur-lendemain de l’accouplement et parfois pendant plusieurs jours. Une femelle libère en moyenne 200 oeufs. Ils sont souvent disposés en chapelet, de forme oblongue (comme les bonbons Tic-Tac), de couleur blanche et maintenu par une colle très puissante de couleur marron.
Ils écloront au bout de 15 jours.
En captivité, rien ne sert de disposer une plante hôte, la femelle les éparpille sur toutes les parois. Pour les décoller, il suffit de les vaporiser avec de l’eau.

Les chenilles

La métamorphose

Le cocon

Le cocon a une forme oblongue avec un côté rond et un côté pointu. C’est par celui-ci que sortira le papillon.

Voici une coupe (c’est extrêmement solide et difficile à couper). La chrysalide possède de nombreux trous d’aération qui lui permettent de respirer.

Une vue ventrale. On distingue parfaitement la forme des ailes.

On distingue parfaitement le trou de sortie qui est une protection contre l’entrée de prédateurs. LA paroi interne et très lisse et rendue étanche à l’eau.

Le jeune papillon aura juste à pousser pour écarter les soies qu’il a tissé.

Conseil d’élevage

Les mâles seront relâchés à une dizaine de kilomètres de distance près d’une forêt.

Nourriture du grand paon de nuit adulte

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles et accédez à des ressources exclusives. Des dizaines de personnes l’ont fait, pourquoi pas vous ?

Laissez votre commentaire

15 réponses
« Anciens commentaires
  1. Boccaletti Charles
    Boccaletti Charles dit :

    Bonjour. J’ai besoin de conseils. J’ai trouvé ce fameux cocon et ne sachant pas ce que c’était je l’ai incisé sur le côté et j’ai constaté que dedans il y avait une chrysalide.
    J’ai laissé la chrysalide dans le cocon qui s’est refermé malgré l’incision.
    Je sais maintenant que c’est un paon de nuit. Je l’ai placé dans une cage à insecte pliable en tissu fin et je voudrais savoir ce que je dois faire pour qu’elle puisse se métamorphoser, je pense l’année prochaine car aujourd’hui nous sommes le 12 septembre actuellement en vacances vers Toulouse et rentre en Savoie dans 15 jours, dans un appartement.
    Cordialement.

    Répondre
    • Lmdp47
      Lmdp47 dit :

      Bonjour Charles
      Il n’y a rien à faire pendant la dormance de la chrysalide. On peut effectivement la laisser dans une cage mais il faudra bien vérifier l’émergence à partir du mois d’Avril.
      Je les laisse dans un garage non chauffé.

      Répondre
  2. Alexandra
    Alexandra dit :

    Bonsoir, j ai trouvé une chenille de grand paon de nuit sous ma tente mais il fait très chaud. Je ne sais pas si je dois la laisser, car il fait très chaud, ou la remettre dehors sur un tronc mais il y a beaucoup d oiseaux… Merci

    Répondre
  3. Guillaume
    Guillaume dit :

    Bonjour, je viens de trouver le cocon d’un Grand Paon de Nuit ( taille du cocon, 6 à 7cm), je l’ai ouvert délicatement pour voir la chrysalide, indice supplémentaire, elle semble bien vivante, mais comment puis-je savoir dans combien de temps le Grand Paon sortira puisque cela peut prendre 3 ans !? Et dans le cas où cela dure, peut-on avoir des conseils sur la conservation ?

    Répondre
    • Lmdp47
      Lmdp47 dit :

      Bonjour,
      je laisse les cocons sous un abri dehors dans une cage et malgré le gel, ils survivent!
      3 ans est ce qui est écrit partout mais les miens éclosent chaque année.

      Répondre
  4. Dequidt-Mans
    Dequidt-Mans dit :

    Mercredi 18 mai 2022,il faisait très chaud, un Grand-paon de nuit était perdu en plein soleil sur une petite place proche de chez moi, on l’a ramené dans mon jardin ,il s’est installé près de la porte d’entrée et s’est envolé à la nuit ! C’était magique !

    Répondre
« Anciens commentaires

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les lecteurs ont donné une note a cet article, pourquoi pas vous?

Votre avis compte
[Total: 11 Moyenne: 4.1]