Les plantes pour les papillons adultes

Que ce soit pour l’élevage où tout simplement pour admirer des papillons au jardin, il est important d’y introduire quelques végétaux qui les attireront.
Il existe des plantes nectarifères où les papillons adultes pourront se délecter du nectar et des plantes hôtes qui serviront de pondoir et de nourriture aux chenilles.

Les plantes nectarifères cultivées

Dans un jardin, on a souvent envie d’un décor fleuri. Le commerce horticole propose aujourd’hui de nombreux cultivars et hybrides qui fleuriront tout au long de la belle saison et qui apporteront du nectar à nos insectes préférés.
Pour commencer cette longue liste, l’indispensable est le buddleia (arbre à papillons) qui est un arbuste nécessitant tout de même un peu de place, occupant un espace de 4m x 4m (Photo du haut). Sa floraison abondante de Juin à Septembre attirera de très nombreuses variétés de lépidoptères.

Ci-dessous, voici une plante très utilisée en jardinières et massifs par les massifs municipaux, c’est la verveine bonariensis ou verveine de Buenos Aires. Possédant une longue floraison, résistante au froid et à la sécheresse, elle s’acclimatera aussi bien au Sud comme au Nord de la France. De plus, cette plante vivace est semi-persistante. Il existe des variétés naines très adaptées à la culture en pot sur une terrasse ou un balcon (variété « Lillipop »)

La lavande attire surtout les piérides, la petite tortue, les argus et les porte-queues (flambé) et moro-sphinx.

Le lantana est un petit arbuste qui fleurit pendant la période chaude de l’été. Son nectar fera le régal des porte-queus, citrons, belle-dame et bien plus encore. il est très utilisé dans les volières à papillons de monde entier.

Voici un rudbeckia de la famille des echinacea. Très rustique au gel, cette plante et vivace formant années après années une touffe de plus en plus dense. Elle fleurit en plein été au mois de Juillet et Août.

Les plantes sauvages (fleur à nectar)

En tout début de saison, dans les prairies humides, la cardamine qui est une petite plante de la famille des brassicacées (à laquelle appartient le choux, le navet, le radis) nourrit l’aurore: un papillon blanc et orange (pour le mâle).
Les fleurs de ronces attirent en mi-saison tout un tas de variétés de papillons.

La majolaine ou origan est une plante vivace possédant une très longue floraison où beaucoup d’espèces de papillons viennent butiner. On y rencontre en majorité les demi-deuils et les argus. Cette petite plante devrait être cultivé dans tous les jardins ayant l’avantage d’être vivace et résistante à la sécheresse et de plus aromatiques et condimentaire.

Le sureau est souvent mal aimé pour son côté envahissant mais il est très utile pour la flore procurant des fleurs parfumées pour les papillons et des baies noires pour les oiseaux. La photo représente un sureau yèble dans le Sud-Ouest de la France. Il est considéré comme « mauvaise herbe » car il colonise souvent de grands espaces avec ses racines traçantes.

Les plantes hôtes (plantes pour chenilles)

Les plantes sauvages qui permettent le développement des chenilles sont:

  • toutes les ombellifères (carotte sauvages, fenouil, rue…) pour les machaons
  • les ronces
  • l’ortie pour le paon du jour
  • le prunellier, le chêne, le saule, le peuplier…
  • le chardon, la mauve pour la belle dame
  • le nerprun (Rhamnus carthatica) pour les chenilles de citrons (Gonepteryx rhamni)

Vous trouverez dans les fiches d’élevage des papillons les renseignements complémentaires.

Voici une mauve sauvage qui peut accueillir les pontes de belle dame

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre avis compte
[Total: 4 Moyenne: 4.8]